Home > Actualités > Dégâts des sangliers : ça ne peut plus durer !
Partager sur :
DÉGÂTS DU GIBIER
22.10.2018

Dégâts des sangliers : ça ne peut plus durer !

La Confédération paysanne d'Ille-et-Vilaine était présente lundi 22 octobre 2018, à la Préfecture, pour la réunion de concertation relative aux dégâts de sangliers.

 

COMMUNIQUÉ

Les dégâts sont de plus en plus nombreux : les paysan-ne-s n'en peuvent plus de voir leur travail saccagé par les grands gibiers, dont le sanglier. Ces populations sont hors de contrôle depuis des années : ça ne peut plus durer !

 

La Confédération paysanne demande le classement en nuisible du sanglier sur l'ensemble du territoire ainsi que l'augmentation des tirs et des prélèvements. Nous commençons à être entendus sur le second point : le fonctionnement des bracelets devrait être assoupli. Nous exigeons également que les clôtures soient fournies, posées et entretenues par les fédérations et associations de chasse. Pour l'instant les chasseurs ignorent leurs responsabilités.

 

Enfin, à l'heure où beaucoup de paysan·ne·s ne déclarent pas ou plus leurs dégâts, nous regrettons que seuls les coûts directs soient indemnisables. L'indemnisation est calculée à partir de grille & barèmes qui ne sont pas satisfaisants. Pour rappel, la Confédération paysanne n'a pas signé, contrairement à la FNSEA*, aux commandes des Chambres d'agriculture, l'accord d'indemnisation des dégâts avec la Fédération Nationale des Chasseurs en 2012, accord très défavorable aux paysan-ne-s puisqu'il a aggravé la prise en charge de l'indemnisation.  Le dispositif d'indemnisation doit donc être amélioré :

  • en tenant compte de tous les dégâts(et pas seulement l'atteinte aux cultures). Le manque à gagner sur les rendements n'est jamais pris en compte, de qui se moque-t-on ?!
  • en nommant des experts indépendants : aujourd'hui ce sont des techniciens issus des fédérations de chasseurs qui viennent constater les dégâts sur les parcelles : les chasseurs sont donc juges et parties !
  • en mettant en place une indemnisation des prairies et de leur remise en état. Les éleveurs en système herbe sont aujourd'hui grandement pénalisés, ça n'est pas acceptable !

 

EN SAVOIR PLUS :

http://www.confederationpaysanne.fr/sites/1/mots_cles/documents/PLAQUETTE_GIBIER_4P_WEB.pdf

Lettre ouverte à Macron (avril 2018)


À TÉLÉCHARGER
CAMPAGNES SOLIDAIRES
TROUVEZ UNE CONF'
NOUS CONTACTER Confédération Paysanne d'Ille-et-Vilaine
17 rue de Brest - 35000 RENNES . 02.99.50.45.27