d'Ille-et-Vilaine

FONCIER

Bruz : non à l'accaparement des terres

18.07.2017 Alors qu’une médiation doit être lancée entre le paysan utilisant les terres et la commune de Bruz, la Confédération paysanne tient à rappeler son opposition à ce projet de zone commerciale.

COMMUNIQUE DE PRESSE DE LA CONFEDERATION PAYSANNE 35

 

Alors qu'une médiation doit être lancée entre le paysan utilisant les terres et la commune de Bruz, la Confédération paysanne tient à rappeler son opposition à ce projet de zone commerciale.

En effet, à l'heure où le foncier agricole est l'objet de toutes les convoitises (urbanisation, parc d'attraction, compensation écologique) il appartient aux élus de penser cette consommation avec parcimonie et concertation. Ainsi, par exemple, la Confédération paysanne est consciente du besoin croissant de logement qu'il va falloir anticiper dans l'agglomération rennaise.

Néanmoins, si les PLUI [1]  ne sont pas encore réellement mis en place, il convient désormais de réfléchir à l'échelle de la Métropole :

- Bruz a-t-elle un réel besoin de magasin de bricolage dans la zone du Vert-Buisson alors qu'il existe ce type de magasin à Saint-Jacques, Chantepie et Saint-Grégoire ?

- que dire du nombre de zones artisanales dans l'agglomération qui ne sont pas 100% remplies à ce jour ?

- quand se mettra enfin en place une réelle politique à l'échelle intercommunale pour éviter l'égoïsme de chaque commune menant à ce genre de projet inutile ?

La terre est le principal outil de travail des paysannes et paysans, c'est la raison pour laquelle la Confédération paysanne soutient Jérôme Thomas, paysan-boulanger, locataire de ces terres dans son refus de l'étalement commercial.

 



[1] PLUI : Plan Local d'Urbanisme Intercommunal