Home > Actualités > Sodiaal-Synutra : quand l’Eldorado des exportations se transforme ...
Partager sur :
COMMUNIQUÉ DE PRESSE
24.08.2018

Sodiaal-Synutra : quand l’Eldorado des exportations se transforme en fiasco !

En lait …comme en volailles, en porcs,… Les responsabilités politiques et économiques doivent être engagées !

Coup de tonnerre en Centre Bretagne : des saisies conservatoires viennent d'être ordonnées à l'usine Synutra de Carhaix et il est question d'une reprise de parts sociales de l'usine par Sodiaal.

Inaugurée il y a 2 ans, ce « Fleuron de la transformation laitière bretonne » multiplie les problèmes techniques depuis le départ. A cela s'ajoutent des difficultés d'écoulement sur le marché chinois depuis un an. SODIAAL ne livre que la moitié du lait prévu dans le contrat initial.

 

Bref, la stratégie mise en place par la plus grosse coopérative nationale laitière est mise à mal. Depuis 20 ans les mêmes recettes produisent les mêmes effets désastreux. On veut nous faire croire à des marchés mondiaux porteurs et lucratifs. Des investissements gigantesques sont engloutis. Des fonds publics énormes sont gaspillés. Quelles sont les retombées pour les éleveurs ? Aucune en matière de prix. Au lieu de 700 livreurs potentiels seulement 350 trouvent débouché à Carhaix. Les conditions de travail au sein de l'usine ont été maintes fois décriées par les syndicats de salariés. Socialement et économiquement, le projet porté en fanfare par les élus locaux et régionaux est une catastrophe.

 

La Confédération Paysanne avait fait part de ses interrogations et réticences sur un tel projet auprès des élus et décideurs. La réalité montre que nos interrogations étaient plus que fondées et même plus rapidement encore que nous l'imaginions. Aucune leçon n'a été tirée des catastrophes économiques comme la faillite de Doux qui elle aussi a porté le mirage du tout export en modèle.

 

Depuis 10 ans, les mêmes responsables politiques et administratifs reproduisent les mêmes erreurs et font porter les conséquences de leurs actes sur les éleveurs et les salariés. Pire, ils fricotent dans la plus grande opacité avec les escrocs de la finance mondiale qui figurent pourtant en bonne position dans la liste des paradis fiscaux. Cela suffit maintenant !

 

La Confédération Paysanne de Bretagne :

-         accuse les responsables politiques et économiques d'être à l'origine de cette gabegie et demande que la justice soit saisie au motif d'une extorsion de fonds sur le dos des éleveurs.

-         demande un audit sur l'engagement de fonds publics sur ce genre d'opération industrielle. On peut douter du sérieux des études économiques qui ont prévalu à cette réalisation.

-         Appelle les éleveurs bretons à demander des comptes aux responsables politiques et économiques y compris coopératifs afin que toute la lumière soit faite dans cette affaire. La caution du syndicalisme majoritaire est hautement coupable.

 

Combien de catastrophes économiques faudra-t-il pour que nous comprenions qu'il faut donner un nouveau cap à notre agriculture ?


Crédits photos : http://www.bretagne-bretons.fr
CAMPAGNES SOLIDAIRES
TROUVEZ UNE CONF'
NOUS CONTACTER Confédération Paysanne d'Ille-et-Vilaine
17 rue de Brest - 35000 RENNES . 02.99.50.45.27